Quand devenir mère ? Le parfait timing existe-t-il ?

Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours eu au plus profond de moi cette envie de devenir mère. Dès mon plus jeune âge j’adorais les enfants. Je ne compte plus mes soirées de baby baby-sitting et mes étés colo en tant qu’animatrice. J’ai même songé un moment à faire carrière auprès des enfants, en tant que puéricultrice ou institutrice. Et puis finalement… non… Ma mère à l’époque m’avait dit que j’aurais bien assez le temps de profiter de mes propres enfants et que j’apprécierai cela surement plus que de m’occuper de ceux des autres. Virage à 360°, puisque je me suis alors livrée dans des études de communication et marketing que j’ai adoré !

Alors âgée d’une dizaine d’années je me souviens encore que j’avais une pochette pleine de publicités de produits de puériculture en tout genre. J’y menais déjà mes études de marcher et mes benchmark pour savoir quel produit était mieux que l’autre. J’en arrivais même à réaliser mes listes de naissance en y sélectionnant tous les produits que je voudrai pour mes enfants !!

Si je tombe enceinte, je le garde

Même si à l’époque je n’avais surement pas engrangé tout ce que cela pouvait représenter d’avoir un enfant, j’étais prête à scander haut et fort que même si je tombais enceinte à 16 ans je le garderai. Bon avec le recul et mes – quelques – années en plus, je dois avouer me rendre compte que je n’avais surement pas à l’époque réellement toutes les cartes en mains pour appréhender ce que cela représente réellement de devenir mère. Et je suis bien heureuse d’avoir pu profiter pleinement de ma jeunesse ah ah !!

Trouver l’amour

J’ai rencontré mon chéri alors âgée de « seulement » 20 ans. A l’époque bien sur je ne savais pas que ce serai LUI, mon grand amour. Nous avons alors pris le temps de nous connaître et de construire notre couple. Les années ont passé, nous nous sommes très rapidement installés ensemble, d’étudiante je suis devenue salariée, nos situations se sont alors stabilisées. Pour moi il était comme devenu évident qu’il était temps pour nous d’avoir un enfant. Je ne peux m’empêcher de penser que les femmes sont majoritairement plus souvent prêtes les premières dans le couple à vouloir un enfant. Cette fameuse histoire d’horloge biologique, toussa… Pour ma part je n’ai pas l’âme d’une carriériste, du moins plus maintenant. Je souhaite avant tout être bien dans mon job, m’y épanouir, y prendre plaisir. J’ai par le passé trop souffert et je souhaite à présent plus que tout privilégier ma vie personnelle à ma vie professionnelle. Il n’empêche que tout est lié et me conférera le parfait équilibre j’en suis certaine. Alors non, je n’ai pas encore trouvé le job de mes rêves, mais je ne désespère pas de le trouver un jour !

Quand devenir mère ?

Si dans ma tête devenir mère était une évidence – c’est bien simple, pour moi je deviendrai maman à 26 ans et j’aurai 2 enfants avant 30 ans !  – il en était tout autre pour mon homme. Non pas qu’il n’aimait pas les enfants, mais je pense que pour lui ça n’était clairement pas sa priorité. Nous avons alors pris le temps à 2, de voyager, de profiter tout simplement… Et puis il a fini par dire oui.

Le timing parfait pour devenir mère existe-t-il ?

En voilà une bonne question, non ? Et finalement, si timing parfait il y a, quel est-il ? Quel est ce moment ? Quels sont les critères qui nous permettent de déterminer qu’il s’agit du bon moment pour avoir un enfant ? Je pense que ces critères sont propres à chacun tout simplement. Pour ma part il était important d’être avec une personne que j’aime et avec qui je me voyais fonder une famille. Il était essentiel d’avoir une situation professionnelle stable qui nous permettrai de subvenir honorablement à nos besoins et aux futurs besoins de notre enfant. Il était essentiel d’avoir un logement qui nous permettrai de vivre à 3. Il était essentiel que nous soyons prêts tous les deux à écrire ce nouveau chapitre de notre vie, ensemble.

Une de mes cousine m’avait dit un jour « Des enfants ne sont pas là pour faire tenir un couple, mais pour le mettre à l’épreuve. Le jour ou tu décides d’avoir un enfant, il te faudra être certaine que ton couple est solide ». Il est vrai que de prime à bord on pourrait croire qu’un enfant peut rapprocher. Alors oui, un enfant ça rapproche. Ce petit être issu de deux êtres va les lier à tout jamais. Mais ce petit bébé va aussi par moment mettre le couple à rude épreuve. Faisant naître, fatigue, tension, différents, … et là oui il faut que le couple trouve force et équilibre dans ces épreuves.

Dame nature

Oui mais voilà, tu as beau te dire : « ok c’est bon, faisons un bébé » pour que le tour soit joué. Ça, ça marche dans les films, ou pour certaines de tes copines qui le mois après avoir arrêté leur pilule tombent enceintes… Malheureusement tu sors vite de ton monde de bisounours et tu découvres que cela peut demander du temps… beaucoup de temps… Tu en viens à réaliser des examens pour voir s’il n’y a pas quelque chose qui cloche… Chaque mois tu attends, tu as envie d’y croire… Tu guettes le moindre retard pour te dire : « C’est bon, cette fois c’est la bonne ! » Alors tu fais un test de grossesse et tu découvres que non. Test négatif. Je ne suis pas enceinte. Et là le lendemain ou parfois même seulement quelques heures après dame nature débarque pour te confirmer que non, incontestablement tu n’es pas enceinte. Putain de blocage psychologique… C’est fou ce que le mental peut produire comme répercutions physiologiques.

Trois mois, six mois, neuf mois – tiens, j’aurais eu le temps de vivre une grossesse – 1 an, 15 mois, …. Alors tu positives hein, tu es devenue experte pour trouver les tests de grossesse les moins chers autour de chez toi !! Idem pour les boîtes de mouchoirs, que tu vides chaque mois quand le couperet tombe…

PMA – FIV

On te fait passer des examens, tu entends brièvement parler d’un jargon médical que tu croyais jusqu’alors réservé aux autres. Les résultats d’examens tombent, tout est ok (premier déblocage du cerveau), les fêtes de fin d’années arrivent, s’enchaînent les vacances, l’air pur de la montagne, la neige à quoi s’ajoute un nouvel an, saupoudrez le tout d’un peu de légèreté et de frivolité. C’est alors qu’en février 2013 nous avons appris de l’arrivée d’un petit bébé pour le 1 octobre 2013. La patience semble une fois encore rester la meilleure des vertu…

devenir mère

Dans l’entre fait, plus d’un an et demi s’est écoulé, j’ai quitté mon boulot, nous avons déménagé et j’ai entièrement remis ma carrière en question. Ah ah il était à présent bien loin mon tableau idéal pour le jour où je deviendrai maman… Est alors né mon fils, puis quelques mois après ce blog.

Alors oui le timing parfait peut sembler exister à un instant T, mais dis toi bien que lorsque tu tomberas enceinte énormément de choses auront pu se passer – ou pas pour les plus chanceuses – mais que quoiqu’il en soit, cet enfant tant attendu, tant désiré deviendra ta plus grande force pour affronter le monde de demain et les épreuves de la vie.

Encore un peu de lecture ?

Maman Connect

Maman débutante, j'apprends tous les jours aux côtés de mes 2 minis rapprochés Loulou et Louloutte. Véritable passionnée de puériculture je partage avec toi mes découvertes, coups de coeur, conseils. Je parle aussi voyages, déco et lifestyle de notre vie à 4 !

Laisser un commentaire