Apprentissage propreté

Comme bien souvent dans les « grandes étapes » de la vie de mes enfants je me retrouve plongée dans une confusion totale des sentiments. Il y a bien entendu ce bonheur de les voir grandir et devenir autonomes, mais cette tristesse aussi de me dire que mes bébés sont de moins en moins des bébés… Nous entrons à présent dans le chapitre de la propreté avec ma Louloutte du haut de ses 33 mois.

Apprentissage propreté

Il y a plusieurs mois de cela Louloutte nous réclamait de temps à autre le pot et à ne plus porter de couche. Malheureusement, le timing n’était jamais idéal. Alors que je lui proposais de la mettre en culotte le week-end et de lui accorder du temps pour la mettre sur le pot elle ne voulait rien entendre ! A côté de cela, elle ne trouvait rien de mieux le lundi matin que de me faire un cirque pour me demander une culotte le moment venu de partir chez sa nounou…

Ne la sentant pas encore prête, il n’était pour moi pas envisageable de sauter dans le grand bain et de la laisser partir en culotte. Vis à vis de ma nounou, je ne trouvais pas cela correct également. Je pars, pour ma part, du principe que la nounou doit accompagner les parents et soutenir l’enfant dans son apprentissage de la propreté certes, mais qu’il ne lui appartient pas de tout assumer. J’estime en effet qu’il s’agit d’un rôle que nous nous devons de tenir en tant que parents, au même titre que d’apprendre à son enfant à dire bonjour, merci… Bref, voilà ma vision des choses sur ce sujet.

Mettre en place des rituels

Lorsque Louloutte a commencé à nous réclamer le pot, nous avons tenté de mettre en place des petits rituels. En toute simplicité, nous lui proposions le pot au réveil, avant les repas, avant les sorties et couchés. Venant à nous dire NON catégoriquement à chaque fois, nous avons fini par arrêter de lui proposer, préférant laisser le temps faire les choses et se disant que le jour où elle sera prête elle reviendra d’elle-même sur le sujet.

La deadline de la rentrée en petite section de maternelle

Ponctuellement il nous arrivait de lui glisser qu’il lui faudrait être propre et faire comme les grands pour entrer à l’école en septembre. Que comme les copines de Loulou, il lui faudrait porter une culotte et non plus une couche. D’elle-même elle nous réclamait à multiples reprises qu’on lui lise des histoires portant justement sur le sujet de la propreté. Voici 2 livres qu’elle aimait tout particulièrement :

Mais, rien… Jusqu’au jour où en ce début de mois de mai elle m’a dit vouloir un grand lit comme son frère. Je lui ai alors expliqué que tant qu’il y aurait la table à langer dans sa chambre, il n’y avait malheureusement pas assez de place pour y mettre ce tant attendu lit de grande. Qu’il faudrait donc qu’elle ne porte plus de couche pour que l’on puisse démonter le meuble et faire de la place.

Le lendemain matin elle n’a pas voulu remettre de couche ! La journée s’est donc un peu passée sous pression pour moi, en lui demandant toute les 30min si elle souhaitait aller aux toilettes. J’essuyais une fois encore des non à chaque fois. Puis, d’elle-même elle est allée sur le pot. Youpiiiiiiii ! Première victoire de la journée. Quand est arrivé le moment de la sieste j’ai souhaité lui remettre une couche (car clairement ses couches étaient encore loin d’être sèches à chaque levé de sieste) qu’elle a immédiatement refusée. S’agissant d’un week-end et ayant tout le temps nécessaire pour changer des draps s’il arrivait un incident j’ai cédé. Je me voyais difficilement lui imposer une couche, alors qu’elle était prête à aller de l’avant. La sieste s’est passée sans incident comme le restant de la journée.

Pour le coucher du soir, nous lui avons proposé la couche qu’elle a en revanche acceptée. Ouf ! Car j’avoue que la perspective de devoir changer ses draps en pleine nuit n’était vraiment pas pour me réjouir. Chéri étant en congé toute la semaine, nous en avons profité pour poursuivre sur l’apprentissage de la propreté. Je crois bien qu’en une semaine nous avons eu à déplorer 2 incidents. Et par chance nous sommes biiiiiien loin de ce que nous avons pu vivre avec Loulou qui avait tendance à s’oublier un peu partout. Nous avons la chance d’avoir une petite qui semble capable de se retenir (j’avoue être impressionnée!). Nous avons bien sur eu la joie de découvrir un trèèèès grand nombre de toilettes publics lorsque nous étions en vadrouille, sans oublier le bonheur de lui faire faire pipi dans l’herbe. Ce qu’elle adore !! Ah ah :-D

Réclamant encore et toujours son lit de grande, je lui ai expliqué qu’il lui faudrait également être propre la nuit pour que je puisse retirer la table à langer.

Bon ok, je n’ai pas encore été fichue de me décider sur son futur lit !! lol

Cela fait donc 2 nuits de suite où elle se lève avec une couche sèche au réveil. Clairement, je crois que quand cette petite a quelque chose en tête elle ne l’a pas ailleurs ! Je pense pouvoir dire que nous sommes donc en très bonne voie pour avoir une petite fille totalement propre d’ici quelques jours. Je vais avoir intérêt à me bouger le c** et lui trouver un super lit de grande très très vite afin de tenir mes engagements !!

La propreté et ses aléas

Bien sur tout n’est pas toujours rose. Ayant une petite puce sujette à la constipation depuis qu’elle est bébé, je ne vous cache pas que cette grande étape a fait réapparaître ces douloureux moments. :-( Pendant une bonne semaine et demie elle n’acceptait de faire que pipi sur le pot ou les toilettes. Nous avons du repasser sur un régime alimentaire « strict » pour l’aider du mieux possible à aller à la selle. Cela ne suffisant pas, l’eau Hépar et les suppositoires de glycerine ont également du refaire apparition dans notre quotidien. Ayant évoqué le sujet avec notre nounou, elle nous a en effet confirmé que cela pouvait en effet arriver lorsqu’un enfant était en apprentissage de la propreté, mais que tout rentrerait rapidement dans l’ordre. Ce fut par chance en effet le cas pour Louloutte.

Pot ou réducteur ?

A la maison nous avons 2 WC. Ceux du rez-de-chaussée sont munis d’un réducteur amovible. Modèle on ne peut plus basique que nous avons acheté chez Ikea. Je le trouve simple à mettre en place puisqu’il se pose directement sur l’assise. Plutôt pratique d’un point de vu hygiène puisque l’enfant n’a pas à relever la cuvette. Le pourtour vert étant antidérapant il n’y a aucun risque qu’il glisse.

A l’étage nous utilisons un abattant WC 2 en 1 très apprécié par mon grand. On lève le couvercle et on accède directement au réducteur. Pour une utilisation par un adulte il suffit alors de lever le réducteur et on accède à une « cuvette normale ». Ce système est très pratique et ainsi Loulou n’a rien à installer sur les WC lorsqu’il se lève la nuit pour faire pipi. D’un point de vu esthétique c’est vraiment très discret et cela permet à l’enfant d’avoir le sentiment d’utiliser un toilette identique à celui des grands. Louloutte l’utilise pour le moment occasionnellement seulement.

Nous avons également un pot. Lui aussi en provenance d’Ikea ! Oui clairement nous ne nous sommes pas ruinés et je dois avouer être entièrement satisfaite de ces 2 produits. Pour avoir été amenée à utiliser d’autres pots lors de nos déplacements à droite à gauche avec les petits j’avoue trouver ce modèle super pratique et hygiénique. Le « bol réceptacle » est amovible et permet de vider très facilement le pot dans les toilettes sans risque d’en mettre à côté. Il est également beaucoup plus facile de passer ce bol sous le robinet que le pot entier. Alors non, je n’ai aucune action /affiliation chez Ikea, mais si j’avais 2 modèles à vous recommander ce sont bien ceux-là.

Certes il est bien plus pratique et agréable pour moi que Louloutte fasse ses besoins dans les toilettes à l’aide du réducteur, mais dans son cas le pot s’est avéré la solution idéale pour solutionner son problème de constipation. La position sur le pot étant en effet nettement mieux adaptée que les jambes ballantes sur les WC.

Je pense avoir fait le tour et pouvoir dire que ce chapitre sur les couches est à présent clôt pour nous. Il est donc fort probable que ça soit la première et dernière fois que je parle de couche et propreté ici ! A présent à moi les nouvelles virées shopping soooooo girly pour trouver d’adorables petites culottes pour ma fille !! :-) Premier craquage chez Kiabi avec un petit lot de 7 culottes trop mignonnes.

L’apprentissage de la propreté aura été à peu prêt dans le même timing pour mes loulous à respectivement 34 mois pour mon fils et 33 mois pour ma fille. Loulou aura essuyé un peu plus d’incidents sur ses débuts, bien qu’il n’y en ait jamais eu à la sieste. Louloutte est propre depuis seulement 2 semaines donc je n’ai pas encore suffisamment de recul sur le sujet. Mais clairement, il semblerait que nous soyons bien partis !

Et chez-vous, comment s’est passé l’apprentissage de la propreté ?

A bientôt !

Signature Pauline

Encore un peu de lecture ?