Lors de mon dernier article je vous livrais le récit de mon premier marathon. J’ai eu la chance de ne pas être en souffrance sur cette course. Mis à part quelques courbatures au niveau des cuisses qui ont disparues au bout de 3 jours, je me sentais prête à rechausser mes baskets pour retourner courir. Maux de tête et torticolis ont je dirais été les seules séquelles de mon marathon.
Je me sentais prête à reprendre rapidement, probablement encore sous le coup de l’euphorie de cette course et de ces longues semaines de préparations. Puis on m’a conseillé de prendre le temps, de bien récupérer et surtout de ne rien brusquer au risque de flirter avec des blessures. C’est donc ce que j’ai fait. La reprise s’est alors faite avec le sourire et le plaisir d’aller debriefer de ma course avec les copains à l’entraînement ! Seulement l’entrain n’était plus là… Chaque sortie me coûtait, j’avais le souffle court, le cardio qui s’emballait et surtout aucune envie ni motivation.

#cellequinaimaitpascourir

Et oui, je pense être et demeurer cette fille qui n’aime pas courir mais qui est assez timbrée pour se lancer dans un marathon. Bien sur, je l’ai fait pour des raisons bien précises dont je vous parlais ici. Je suis plus qu’heureuse d’avoir relevé ce défi qui m’a réellement apporté personnellement. Défi. Indéniablement c’est à ça que je marche. Sans défi, challenge, objectif, RP… pour moi rien ne sert de courir et surtout rien ne me donne envie de courir.
Le moral dans les chaussettes, le sentiment d’avoir perdu tous mes acquis et de repartir de zéro a pour moi été difficile à encaisser.

2 mois

2 mois, c’est le temps qu’il m’aura fallu pour réussir à retrouver des sensations presque « agréables ». Retrouver cet engouement qui me caractérise à vouloir décrocher et relever des défis. Incapable d’aller au delà de 8km, j’ai enfin réussi à renouer avec mon premier 10Km. Et ce, 2 mois après Paris. Putain, 10Km… ça me semble tellement peu au regard de toutes les bornes que j’ai avalé durant la préparation de mon marathon. Et pourtant aujourd’hui, renouer avec ces 10km m’a donné du fil à retordre, croyez moi ! Cette distance je me l’étais mise en objectif afin de me motiver et de m’y remettre. Sans objectif je suis clairement incapable de poursuivre dans le running. Avec des objectifs, je m’y accroche, je me motive et surtout je ne lâche rien !

View this post on Instagram

2 MOIS (bon à 1 jour prêt…) c’est le temps qu’il m’aura fallu pour ENFIN réussir à recourir cette distance de 10km depuis Paris. Cette distance qui était pourtant devenue celle de chacune de mes 2 petites sorties hebdo sur les 3 lors de ma prépa et qui depuis me semblait impossible à ré-atteindre. Il était temps ! Je m’accroche à de futurs objectifs notamment le semi de @tout_rennes_court avec mes #BFF en octobre et j’espère d’ici là me trouver des challenges très prochainement car sans ça je n’avance pas et la motivation n’est clairement pas là. 😅 Et vous quels sont vos prochains challenges ? ________ #ParisMarathon #MarathonDeParis2020 #ParisMarathonGirls #PMG #Run #Runner #InstaRun #Running #RunningGirl #PrepaMarathon #InstaRunFrance #Garmin #Motivation #Training #Prepa #Preparation #semimarathon #toutrennescourt #CelleQuiNaimaitPasCourir

A post shared by Pauline | Rennes | Mum Blogger (@maman_connect) on

De nouveaux défis

Alors mon agenda se rempli doucement de jolies courses. Et oui, quoi de mieux que des courses pour se motiver et réussir à continuer ?
Un seul objectif : refaire les mêmes courses courses que l’année passée (ou presque !) et décrocher un RP sur chaque ! Voilà qui devrait me motiver !

Depuis Paris, j’ai semble-t-il transmis un peu d’engouement autour de moi à quelque amies, collègues et même des inconnus qui aujourd’hui souhaitent courir et se lancer eux aussi dans la course à pied.

L’un des premiers dans mon calendrier était le semi-marathon de Tout Rennes Court qui s’est déroulé le week-end dernier. Je m’y suis enrôlée avec mes 2 meilleures amies d’enfance qui devaient s’élancer chacune sur leur premier semi. Bon finalement… le programme a été un peu chamboulé pour cause de blessure et prépa écourtée… Ce semi s’est alors transformé en relais de 2x10km pour les filles et semi pour moi. Je dois avouer que le challenge a été de taille, n’étant ABSOLUMENT pas préparée et ayant fait moins de 10 sorties (toutes inférieures à 10km) depuis Paris ! Une sortie de 8km avec le club la semaine qui précède, puis un 10km le vendredi avant la course et me voici partie pour le semi (clairement la trouille au bide ne voyant pas comment j’allais tenir la distance sans un minimum de prépa).

Et finalement on l’a fait ! Aucun objectif de chrono (heureusement !), simplement de mener chacune de mes copines au bout de leurs 10km et pour ma part de réussi à boucler cette distance (pas si anodine tout de même…).

J’apprends de chacune de mes courses et celle-ci m’aura clairement prouvé que : « quand on veut, on peut ». Car croyez moi, j’en menais vraiment pas large la veille de partir sur ces 21km sans préparation. Il semblerait finalement que quand le mental est là, le reste suit.

Le marathon du cœur

La fois dernière je vous parlais de mon souhait de recourir le marathon de Paris non plus pour moi, mais pour une association. A présent je crois qu’il est temps de tout vous dévoiler mon projet.
Je souhaite m’engager dans le Marathon de Paris 2020 en apportant mon soutien à l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque. Cette association je ne l’ai pas choisie au hasard.
Lorsque l’on a diagnostiqué à l’un de mes proches une anomalie cardiaque, c’est tout naturellement qu’il s’est renseigné sur les diverses associations qui venaient en aide et en soutien aux malades et leurs familles. Etant maman de deux jeunes enfants, j’ai été très touchée et me suis immédiatement sentie concernée par l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque. Cette dernière oeuvre pour des enfants atteints de malformations cardiaques, principalement originaire d’Afrique, en leur permettant de bénéficier d’une chirurgie cardiaque en France. J’ai eu le plaisir de pouvoir échanger avec les membres de l’association et il m’est clairement apparu comme une évidence que c’était eux : ces enfants, cette association ! <3
Association mecenat chirurgie cardiaque
Pour réussir à mener à bien ce projet je vais cette fois-ci avoir besoin de vous ! En plus de relever le défi de courir pour la seconde fois le marathon de Paris en portant les couleurs de l’association, je vais avoir besoin de votre soutient afin d’atteindre l’objectif que je me suis fixé pour ma collecte à savoir un premier palier à 800€ si j’obtiens plus ça ne sera que du bonheur et soutien supplémentaire pour ces petits cœurs.

Les petits dons n’existent pas ! 2€, 5€, 10€ , 50€ ou + …. Il n’y a jamais trop d’amour, ni trop de preuves d’amour. Vos partages ou relais sur vos réseaux sociaux, Linkedin, par email ou même pigeon voyageur seront les bienvenus !

La vie est courte et tout le monde mérite de pouvoir la vivre à fond non !

Alors prêt(e) à me soutenir pour aider un enfant à en profiter pleinement ?! <3

Faire un don

Pour ceux qui hésiteraient vos dons peuvent être nominatifs ou anonymes. Enfin, lors de votre don vous voyez en live la déduction fiscale qui s’offre à vous au travers de votre joli geste. ;) MERCI <3

Déduction d'impôt dons